Le Paris SG a égalé le record d'invincibilité en championnat de France détenu jusqu'à présent par Nantes avec 32 matches après sa victoire dimanche au stade Geoffroy-Guichard contre Saint-Etienne en match de la 23e journée de Ligue 1. Les Nantais étaient restés invaincus durant 32 rencontres de L1 durant la saison 1994-1995 à l'issue de laquelle ils avaient été sacrés champion, alors que le PSG atteint ce chiffre sur deux exercices (2014-2015 et 2015-2016). La dernière défaite du club parisien en championnat date du 15 mars dernier sur le terrain de Bordeaux (3-2) pour la 29e journée du championnat 2015: le PSG porte son avance en tête de la Ligue 1 à 22 points sur son dauphin, Monaco. L?invincible armada a un capitaine: c'est Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois a encore marqué par deux fois pour donner la victoire aux Parisiens. Il donné l'avantage au PSG en reprenant magnifiquement de l'extérieur du pied droit un centre délivré de l'aile droite par le défenseur Serge Aurier (61). Puis l?attaquant a porté le score à 2-0 dans le temps additionnel en reprenant devant la cage, mais pas en position de hors jeu, une passe d'Angel Di Maria à la suite d'un centre en retrait de la droite d'Edinson Cavani après une attaque menée par Aurier (90+2). Sac Longchamp Pas Cher
Des Parisiens qui gèrent Le Suédois a une nouvelle fois été le cauchemar des Verts en inscrivant ses douzième et treizième buts sur ses huit derniers matches contre l'ASSE, son 18e cette saison en Championnat de France dont il est le meilleur buteur. Dans l'ensemble, le PSG a livré un match très solide et s'est montré assez réaliste en raison du peu d'occasions nettes qu'il s'est procuré. En première période, Ibrahimovic avait échoué de peu sur une talonnade repoussée par Stéphane Ruffier après un ballon en profondeur avant que Lucas ne tire juste à côté (35). Hormis cette très belle occasion, les Parisiens, qui ont parfaitement géré leurs adversaires avec une très large possession du ballon, s'étaient montrés menaçants mais sans se créer de véritables opportunités tout en mettant la défense stéphanoise à la limite de la rupture. De leur côté, les Verts, désormais 8e du classement, qui avaient adopté un dispositif avec cinq défenseurs, ont aussi eu leurs occasions. Sur un centre de la droite de Kevin Malcuit, le gardien Kevin Trapp détournait du bout des doigts en corner avant que l'Allemand ne repousse une belle tentative de Franck Tabanou (11). Juste avant la mi-temps, Mustapha Bayal manquait de peu de reprendre un coup franc joué par Tabanou (45). Sac Longchamp Solde Trapp était une nouvelle fois présent sur un tir de Kevin Monnet-Paquet insuffisamment appuyé (60). Après le but d'Ibrahimovic, Saint-Etienne a bien cherché à réagir mais sans se montrer dangereux malgré une certaine domination territoriale face à un PSG bien organisé hormis sur une bonne reprise de Jérémy Clément, captée par Trapp après un débordement de Monnet-Paquet (88). Une cinquantaine de villageois ont été tués samedi soir dans le nord-est du Nigeria dans une attaque attribuée aux militants de Boko Haram, tandis qu'au Tchad voisin deux attentats suicides ont fait dimanche trois morts et 56 blessés dans une région régulièrement ciblée par le groupe islamiste nigérian. Selon l'armée et des témoins locaux, les insurgés de Boko Haram ont attaqué samedi Dalori, une localité proche de Maiduguri, avant de mettre feu au village. D'après le porte-parole de l'armée nigériane, Mustapha Anka, les islamistes de Boko Haram "sont arrivés dans le village dans deux voitures et des motos, ont ouvert le feu et brûlé des maisons". Trois femmes kamikazes ont tenté de se mêler aux villageois, ont été "interceptées puis ont explosé", a-t-il affirmé. Selon des habitants et un travailleur humanitaire, au moins 50 personnes sont mortes dans l'attaque. Sac Longchamp Pliage pas cher
L'Agence de gestion des situations d'urgence (Nema) avançait quant à elle dimanche un bilan provisoire de "46 morts et 35 blessés". Le président nigérian Muhammadu Buhari a assuré dimanche que "les insurgés avaient immensément souffert des bombardements répétés de l'armée visant leurs camps" et qu'ils "avaient recours à des mesures désespérées pour attirer l'attention des médias". "J'appelle tous les citoyens à s'engager dans la lutte contre le terrorisme car c'est la seule manière de finir le travail en cours pour rétablir la sécurité dans notre pays", a-t-il déclaré dans un communiqué. L'Union européenne a fermement condamné l'attaque dimanche, en rappelant son engagement à aider les pays de la région à lutter contre le terrorisme. Quand les assaillants ont fait irruption à Dalori, "beaucoup de personnes se sont réfugiées dans la brousse, moi inclus," a raconté Malam Masa Dalori, un chef local. "Quand nous sommes revenus le matin suivant le village entier avait été rasé. Au moins 50 personnes ont été tuées et il y a beaucoup de blessés".