Jusqu'à alors sans succès. Mais face à la puissance de sa frappe, les mains de Stekelenburg se transforment en mousse et le ballon finit au fond des filets. Il s'agit de sa septième réalisation en quarante-deux sélections. L'action se suffit a elle-même mais le spectacle vient pourtant seulement de commencer. Pogba ne se lance pas dans une sarabande pour célébrer son but. Polos Lacoste Pas cher
Il reste immobile, le port altier, semblant naviguer entre la morgue et la satisfaction silencieuse. Comment à cet instant ne pas songer aux postures d'un Cantona, le col relevé en moins, quand il marquait avec Manchester United ? Ou bien à Balotelli, savourant seul sa joie récemment avec Nice. Balotelli, Cantona, deux hommes foncièrement clivant et qui ont multiplié les malentendus avec leur pays. Malgré le succès important aux Pays-Bas (1-0), obtenu ce lundi par les Bleus, Raphaël Varane a rappelé que la qualification au Mondial 2018 était loin d'être acquise.Raphaël Varane (défenseur de l'équipe de France, victorieuse 1-0 aux Pays-Bas, à l'AFP) : «C'était important de s'imposer ici. On a fait le résultat qu'on était venu chercher. On n'a pas paniqué à la fin. Survetement Lacoste Soldes C'est bien, mais le chemin est encore long, rien n'est fait et il va falloir rééditer ces performances. (Sur la communion avec Pogba) Ça s'est fait naturellement, c'est la manifestation de notre état d'esprit. On est tous au diapason les uns des autres. Paul ne doute pas de lui. Il a du caractère. On est tous conscient de ses qualités et c'est pour ça aussi qu'on attend beaucoup de lui.»Moussa Sissoko (milieu de l'équipe de France, sur la chaîne L'Equipe) : «On avait déjà fait une belle prestation face à la Bulgarie, on voulait continuer. Lacoste pas cher
C'est chose faite. On est content. On va savourer tous ensemble, se remettre au boulot et revenir le mois prochain pour essayer de gagner le prochain match (le 11 novembre contre la Suède).»Layvin Kurzawa (défenseur de l'équipe de France, sur la chaîne L'Equipe) : «Je suis chaque match de mieux en mieux, parce que je me sens bien en dehors. Ce n'est pas toujours parfait mais au moins, on essaye.»Gameiro est «très content de ce rassemblement» Danny Blind, le sélectionneur des Pays-Bas, estime que son équipe a manqué de chance contre la France (0-1), notamment en raison de la faute de main de Stekelenburg.Danny Blind (sélectionneur des Pays-Bas, défaits 0-1 par la France): «On était bien organisé et avant le but, on avait concédé aucune occasion.