Mais derrière son impassible visage de cuivre, Nairo Quintana dissimule une ambition de champion. Et il a montré une splendide réaction d'orgueil sur cette Vuelta, domptant Froome, Alberto Contador et plusieurs autres ténors, tout en montrant un côté stratège et meneur d'hommes qu'on ne lui connaissait pas. Tous les observateurs s'accordent à voir en lui le meilleur escaladeur du peloton. Dur au mal, il est un grimpeur explosif capable d'accélérer en serrant les dents lorsque la pente fait grimacer ses rivaux. Et, peu à peu, il commence à gommer ses faiblesses, comme le contre-la-montre. "Je ne suis pas un phénomène, je suis un être humain, a-t-il lancé un jour. Je ne viens pas d'un autre monde. Veste Ralph Lauren pas cher
" Nairo Quintana vient de Colombie. Et il a un rêve: être un jour en jaune sur les Champs-Elysées.Franck Passi, l'entraîneur de l'OM, a regretté les erreurs de ses joueurs après le derby perdu face à Nice (2-3).Franck Passi (entraîneur de Marseille, battu par Nice) : «Nous avons réalisé une bonne entame, ensuite, nous concédons l'ouverture du score bêtement. L'équipe a le caractère et les occasions pour faire la différence mais nous ne marquons qu'un seul but. On arrive cependant à la pause en pensant qu'avec un peu plus de maîtrise, on peut y arriver. Mais à 2 à 1, nous nous sommes effondrés, des joueurs ne sont pas au niveau physique. Ralph Lauren Soldes La satisfaction est que l'OM peut être une équipe solide se créant beaucoup d'occasions. Nice n'arrivait pas à sortir mais nous l'avons mis en confiance en perdant pas mal de ballons. Sur la faute de main de Yohann Pelé? Je ne vais pas pointer un joueur. Yohann est un professionnel mature. Il sait ce qu'il a fait et il repartira du bon pied demain. Nous avons fait des erreurs dans les deux surfaces et entre les deux. Nous avons perdu ce derby bêtement. Survetement Ralph Lauren pas cher
Il faudra retenir la leçon.»Bafétimbi Gomis (attaquant de Marseille) : «C'est une grosse déception, il faut retenir l'état d'esprit qui nous a permis de poser des problèmes à ces Niçois et de marquer deux buts. Cela n'avait rien à voir avec ce que nous avions fait auparavant. Malheureusement nous avons fait preuve de suffisance sur certaines actions et nous le payons cher. Nous avons progressé mais nous ne sommes pas récompensés. C'était un derby, cela s'est joué sur des erreurs mais nous méritions le nul. Maintenant il faut faire le dos rond et voir la bouteille à moitié pleine.